Avant d’utiliser Spendesk, seules quelques cartes de crédit étaient disponibles pour faire l'ensemble des achats de Drivy, que ce soit les abonnements ou les achats ponctuels. Leur gros souci : les employés se retrouvaient souvent bloqués au moment d’effectuer un paiement car la carte n’était pas disponible.

Aujourd’hui, tout le monde utilise les cartes virtuelles Spendesk pour effectuer les paiements en ligne. Les chefs d’équipes se chargent de valider les requêtes de leurs collaborateurs. “Le produit est simple et bien conçu et l’adoption par les équipes a été immédiate, notamment grâce à l’extension Chrome de Spendesk qui permet d’accéder à une carte virtuelle sans quitter le site marchand” explique Baptiste. “Tout le monde y gagne en temps et en autonomie. C’est hyper fluide, on a même étendu l’usage à nos filiales allemande et espagnole.”