“Avant d’utiliser Spendesk, nous avions une carte bleue pour toute l'équipe et nous ne savions jamais où elle était. On faisait au mieux pour récupérer les factures tous les mois ou tous les deux mois mais c'était chronophage et mal organisé. Tous nos abonnements en ligne étaient prélevés sur cette carte qui a été piratée... On a dû l'annuler puis transférer tous nos abonnements un à un, c'était une énorme galère” explique Antoine.